n°12 - Madagascar Cocoa's new eldorado

The new eldorado of cocoa (Article : Nadia Ferroukhi)

Chocolate lovers consider Madagascar- grown cacao to be among the finest in the world. This island off Africa's east coast in the region of Ambanja grows the criollo variety, the rarest, sweetest, and most aromatic kind. Aztecs enjoyed it in their nectar of the gods. But criollo is also the most fragile and least productive of the three cacao varieties. The climate here is ideal for its cultivation, and the island's geographical isolation helps to protect the small evergreen trees from disease. Still, Madagascar produces just 0,01 % percent of the world's annual crop, and the fact that poor farmers often use child labor tarnishes cacao's appeal in the eyes of the world. At least 280,000 children, most of them under age 14, work full time on cacao plantations world-wide, according to a United Nations estimate. But a notable positive effect of cacao production here besides chocolate is the fact that its cultivation has spared northwestern Madagascar the deforestation that has denuded much of the rest of the island, because cacao trees require the shade of a tall forest canopy.

...............................................................

Le nouvel eldorado du cacao

Le cacao de Madagascar est très recherché, il est considéré par les amateurs de chocolat parmi les meilleurs au monde. Sur cette île au large de l'Afrique de l'est dans la région d'Ambanja, pousse le criollo, une variété considérée comme l'ancêtre de tous les cacaos. Il aurait déjà été utilisé par les Aztèques et les Mayas. Mais le criollo est aussi le plus fragile et le moins productif des trois variétés de cacao. Le climat y est idéal, et l'isolement géographique de l'île permet de protéger des maladies les petits arbres à feuilles . Pourtant, Madagascar ne produit que 0,01 % de la récolte annuelle mondiale, et le fait que les agriculteurs pauvres utilisent souvent le travail des enfants ternit l'image du cacao malgache aux yeux du monde. Au moins 280 000 enfants mineurs, de moins de 14 ans pour la plupart, travaillent à plein temps dans les plantations de cacao du monde entier, selon une estimation des Nations Unies. Outre le chocolat, la production de cacao a eu un effet positif notable, à savoir que sa culture a épargné au nord-ouest de Madagascar la déforestation qui a nui au reste de l'île, car les cacaoyers ont besoin de l'ombre d'une haute canopée.

n°13 - Algeria Retrospective 2000-2020

Looking far away (Article : Nadia Ferroukhi)

Dream of immigration, all of this youth, who prefers to risk living without papers in the West rather than continue to "be consumed like a candle” in the country they nevertheless love with passion. On the one hand there is a golden youth, which bursts without taboo in the trendy discotheques of Algiers, and on the other hand, there are those of Belcour, the Kasbah, Bab el Oued or the suburbs, living their life’s dissatisfaction between rebellion and resignation. In the evening, near the port, dozens of small groups identify vessels bound for Europe, hoping each night to secretly embark and never see Algeria again. Between beer, hashish, rap and raï, their despair brakes out without violence, and time flies away, pushing the less daring to resignation. I note, with sadness, that for the past 20 years, this youth under 30, almost 50% of the population, has never stopped looking across the Mediterranean. The Hirak - a movement of Friday demonstrations since February 16, 2019 in Algeria - has brought a glimmer of hope and national and international pride. But will all this energy expended for a whole year, this rage to demand the destitution of an entire system bear its fruits? Abdelmadjid Tebbounea won the presidential election on Friday, December 13, 2019, but he was immediately challenged by the powerful protest movement. Interrupted by the appearance of the Coronavirus, the road still seems long ...

...............................................................

Le regard au loin

Rêve d’immigration, tous ces jeunes qui préfèrent risquer de vivre sans papiers en Occident plutôt que continuer à “se laisser consumer comme une bougie” dans le pays qu’ils aiment pourtant avec passion. D’un côté il y a la jeunesse dorée, qui s’éclate sans tabou dans les boîtes branchées d’Alger et de l’autre, il y a ceux de Belcour, de la Casbah, de Bab el Oued ou des cités de banlieue qui traînent leur mal de vivre, entre révolte et résignation. Le soir, près du port, des dizaines de petits groupes repèrent les bateaux en partance pour l’Europe, espérant chaque nuit embarquer clandestinement et prêts ne jamais revoir l’Algérie. Entre bière, haschisch, rap et raï, leur désespoir éclate sans violence et le temps file poussant les moins audacieux à la résignation. Je constate, avec tristesse, que ces 20 dernières années, cette jeunesse de moins de 30 ans à prêt de 50% de la population, ne cesse de regarder de l'autre côté de la Méditerranée. Le Hirak -mouvement de manifestations des vendredis depuis le 16 février 2019 en Algérie- a apporté une lueur d'espoir et de fierté nationale et internationale. Mais est ce que toute cette énergie déployée pendant toute une année, cette rage d'exiger la destétution de tout un système portera ses fruits ? Abdelmadjid Tebbounea a remporté vendredi 13 décembre 2019 l'élection présidentielle, mais il a aussitôt été contesté par le puisant mouvement de contestation. Interrompu par l'apparition du Coronavirus, la route semble encore bien longue ...

n°14 - Le Corbusier False twins : Algiers-Marseille

Le Corbusier Fake twins (Article : Nadia Ferroukhi)

The famous Aéro-Habitat building in Algiers inaugurated in 1955, was conceived by three architects Bourlier, Ferrer and Miquel in the lineage of the Cité Radieuse of Marseille imagined by Le Corbusier. When the Cité Radieuse was delivered in 1952, the residents of Marseille did not understand this block of grey concrete planted boulevard Michelet, they considered it as a big wart. What was first a social housing, today became a trendy place to live in, with a significant increase of the rent. These two buildings are configured in the same way, with a shopping street, on the 3rd in Marseille and on the 10th floor in Algiers and, long and narrow duplexes. Today the passions are no more, but this beautiful architectural avant-gardism compound still carries its old nickname: The Mad's House. Unlike the Aero Habitat, where the philosophy of the village was immediately adopted. To live in this modern building with this breath taking view over the sublime bay of Algiers, was a big privilege at the time…

...............................................................

Le Corbusier Faux jumeaux

Le célèbre immeuble d’Alger qu’on appelle l’Aéro-Habitat, inauguré en 1955, fut conçu par trois architectes Bourlier, Ferrer et Miquel, dans la lignée de la Cité Radieuse de Marseille imaginée par Le Corbusier dont ils furent les élèves. La Cité Radieuse déchaîna les foudres marseillaises lors de sa livraison en 1952. Les riverains ne comprenaient pas ce bloc de béton. Ce qui fût une habitation de logements sociaux, est devenu aujourd’hui un endroit branché dans lequel habiter, avec une hausse de loyer importante. Ces deux immeubles sont configurés de la même manière, avec une rue commerçante, au 3ème à Marseille et au 10ème étage à Alger et, des duplexes tout en longueur. Aujourd’hui les passions se sont éteintes mais ce bel ensemble architectural avant-gardiste porte encore le sobriquet de l’époque : La Maison du Fada. Rien de tel pour l’Aéro-Habitat dont la philosophie du village dans l’immeuble fut tout de suite adoptée. Vivre dans cet immeuble moderne à la vue imprenable sur la sublime baie d’Alger était un bien grand privilège à l’époque…